Home

Microsoft, tout le monde connait: Windows, Word, Excel, Powerpoint, Internet explorer,….

Oui, tout le monde connait les logiciels Microsoft.

Les logiciels, pas le matériel, car jusque là, Microsoft s’était concentré sur la production de logiciels installés ensuite sur des matériels (du hardware) fabriqués par d’autres (DELL, HP, plus récemment Nokia avec les Windows Phone,…)

Alors Microsoft qui sort une tablette, cela m’intrigue.

Cela m’intrigue d’autant plus quand je sors d’une expérience positive de Windows Phone 8 (allez voir ici).

Alors une tablette sous Windows RT se présente à moi comme l’alternative à mes sempiternels iPad.

Présentée par Microsoft comme la convergence du PC et de la tablette avec sur le papier LA compatibilité avec le monde de l’entreprise et son univers « Windowsien ».

Voici donc arrivée la tablette Surface de Microsoft (pour les spécifications techniques détaillées, c’est par ici). avec son fameux « touch cover »

Enfin, voici surtout arrivé un carton GIGANTESQUE qui ne peut pas contenir qu’une tablette …

Alors le contenue livré ne correspond malheureusement pas à celui du commerce.Il m’a été mis à disposition pour ce test:

  • une Surface 64Go
  • 3 touch covers (blanche, bleue, noire)
  • 1 type cover
  • 2 câbles d’alimentation
  • 1 adaptateur AV HD Numérique
  • 1 adaptateur VGA
  • 1 clé USB contenant des informations press
  • 1 carte micro SD

Alors je vais procéder au déballage, mettre tout ça sous tension, procéder à la configuration et … à vous de suivre le reste sur Twitter ou Facebook en attendant le verdict dans une semaine.

Et voilà la semaine déjà passée. Commençons par la synthèse des tweets sur le sujet:

J’aime:

  • Le port USB de la tablette #Surface alimente et gère un disque dur externe 2,5″ sans sourciller.
  • Le port USB de la tablette #Surface gère très bien les hub USB. On peut ainsi brancher clavier, souris, clé USB …
  • Le format 16/9 de l’écran de la tablette #Surface est un régal pour regarder un film.
  • L’adaptateur VGA de la #Surface permet de travailler sur écrans multiples ou en réplication d’écran comme avec un PC. C’est très agréable.
  • Le câble de charge de la #Surface façon magsafe (la prise tient grâce à un aimant, ça évite les accidents en arrachant le câble) c’est super
  • Sur la tablette #Surface, le touch cover est génial, le type cover est EXTRAORDINAIRE. A peine plus épais il offre des touches mécaniques ❤
  • Médisant que je suis, l’application contact sur la #Surface permet de mettre à jour ses statuts FB, Twitter,…
  • Le clavier connecté à la #Surface permet les raccourcis Windows standards: alt-tab, windows-E, windows-M,…. (ce point est dans la partie logiciel car c’est bien Windows RT qui supporte les raccourcis, quel que soit le clavier)

Je n’aime pas:

  • Pour surfer, jouer ou bouquiner au lit, la #Surface est lourde (même poids qu’un iPad). C’est vite inconfortable.
  • L’autonomie de la tablette #Surface est en retrait par rapport aux aux concurrents. Donnée pour 6h d’usage, je n’ai pas tenue 24h en veille
  • Une fois passé la page d’accueil de Windows RT sur la #Surface on retrouve l’interface Windows 8 avec une interface pour souris ou stylet.
  • Pour la configuration d’Exchange sur la #Surface il faut préalablement définir un mot de passe pour le compte utilisateur utilisé.
  • La sensibilité du WiFi sur la #Surface est impressionnante, mais pas moyen de rester connecté au même réseau 5 minutes: connectivité limitée
  • J’ai configuré mon compte Microsoft Exchange sur iOS, Android et WP8 sans problème. Sur la #Surface de Microsoft, ça bloque. Un comble non?
  • Windows RT: un look de Windows 8 mais en ne pouvant utiliser que des applications Windows Phone 8

Avec cette tablette, Microsoft tente d’entrer dans l’univers hyper concurrentiel des tablettes. Pour cela il apporte d’une part une innovation matériel (les touch et type cover), d’autre part un système d’exploitation à mi-chemin entre ce que nous connaissons sur les smartphones et tablettes actuelles (une interface basée sur des widgets que l’on pilote au doigt) et ce que nous avons sur nos PC (un système d’exploitation complet, complexe, se gérant à la souris, offrant une administration détaillée).

Mais en étant à mi-chemin, ce système reste au milieu du guet.

En effet, avec cette version RT, nous retrouvons les contraintes de l’univers PC loin de l’ergonomie des tablettes Android ou iOS sans pour autant profiter des avantages de l’offre logicielle du monde Windows (ne sont compatible Windows RT que les applications disponibles sur le Windows Market)

  • Alors en tant que particulier, je me retrouve à devoir gérer la sécurité de mes comptes utilisateurs, à devoir rebrancher le clavier pour bénéficier du touch pad pour accéder à certaines interfaces de réglage, je ne dispose que de peu d’autonomie, j’ai une offre logicielle limitée.
  • En tant que professionnel, je n’ai pas l’offre logicielle Windows pour faire tourner des logiciels professionnels, je n’ai pas de port RJ45 pour me connecter au réseau en entreprise, j’ai un écran 16/9 mal adapté à la rédaction de mails ou la consultation internet.

J’insiste sur les points noirs même si, comme vous l’avez vue dans la synthèse des tweets, il y a quand même des atouts. Mais après avoir goûté à Windows Phone 8 sur Nokia Lumia, j’avoue être resté sur ma faim avec Windows RT.

Je crois (j’espère?) que la révolution viendra de la version Pro avec Windows 8.

En effet, cela fait maintenant 3 ans que j’essaie d’utiliser des tablettes dans l’environnement professionnel, et force est de constater qu’à ce jour, je ne parviens pas à me passer d’un PC dans mon environnement de travail.J’espère donc que la Surface Pro (et autre HP Envy x2) saura enfin m’offrir cet appareil hybride que j’utilise comme PC au bureau (avec toutes les fonctionnalités nécessaires) et qui devient ma tablette « de salon » le soir en rentrant chez moi.

Mais pour cela, bien que Windows 8 soit prometteur il faudra que Microsoft paufine l’interface « tablette » afin de limiter au maximum (et même de supprimer) le retour à une interface Windows standard avec des icônes si petits qu’on doive re-sortir un stylet ou une souris.

En conclusion, la tablette Microsoft Surface m’a mis l’eau à la bouche, mais je reste sur ma faim. J’ai l’impression que Microsfort n’est pas allé au bout de son idée, de son concept et, finalement, est resté un peu trop en …. surface?

Publicités

4 réflexions sur “[Verdict] Microsoft Surface RT – Quand Microsoft se lance dans le hardware

    • Tu as tout a fait raison. honte à moi d’avoir oublier ces consoles (d’autant que la 360 trône dans mon « bureau »).
      Merci pour cette correction

    • et n’oublions pas le Zune. Comme quoi ce n’est pas un coup d’essai pour Microsoft. Néanmoins cela n’est tout de meme pas leur domaine de prédilection

  1. Ouais je ne pense pas que ça soit leur spécialité non plus. Après la sortie du joli Lumia 928 j’ai entendu dire que Nokia aussi voulait se lancer dans l’aventure des tablettes numériques. Honnêtement, je ne pense pas que ça soit une bonne idée d’avoir des tablettes par tout jusqu’à ne plus savoir quoi choisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s