Home

Dans mon quotidien de vélotafeur, les accessoires de sécurité restent pour moi un sujet primordial.

Le casque est bien entendu un élément essentiel et je suis donc en recherche permanente d’un casque efficace mais aussi sympa à porter. Dans la recherche de ce casque parfait, je voulais trouver quelque chose de parfaitement sécurisant, au look ravageur, facile à transporter quand je descend de mon vélo sans avoir un bol qui rempli entièrement mon sac et qui, enfin, n’est pas étouffant l’été.

C’est comme ça que j’ai trouvé sur internet le Hövding.

Présenté par ses inventeuses comme le casque « invisible », le Hövding répond, sur le papier, à toutes mes exigences:

  • niveau de sécurité optimum
  • look ravageur
  • transport aisé
  • plus ventilé au niveau de la tête, ça n’existe pas 😉
  • et un petit côté geek qui me plait.

Alors pour plus de détails sur cette révolution, rien ne vaut un tour sur le site du constructeur: Hövding

et sur leur chaine Youtube: Hövding

Pour les non anglophones, voir les anglophobes, une petite description s’impose.

L’Hövding est un airbag pour vélo.

Se présentant sous la forme d’un tour de cou, il renferme une bombonne de gaz dans la partie arrière et des capteurs (gyroscopes, accéléromètres) qui vont analyser les mouvements du cycliste et, dans le cas d’un mouvement assimilable à un accident, déployer un airbag en forme de casque intégral autour de la tête du porteur. Fonctionnant sur batterie, il se recharge sur un port USB et la présence d’une boite noire sur chaque exemplaire permet d’améliorer le fonctionnant au travers de mises à jour logicielles via ce même port USB.

Ce système offre alors une protection supérieure à celle d’un casque de vélo traditionnel et sur le papier, on peut déjà identifier:

des plus:

  • il couvre l’intégralité de la tête une fois déployer
  • en utilisation normale, c’est juste un tour de cou un peu volumineux qui laisse la tête au vent
  • il se range aisément dans un sac

des moins:

  • le prix: 500€ (je tiens à dire que le prix est certes élevé par rapport à un casque vélo, mais quand on le compare à des équipements de sécurité avec des technologies similaires comme les airbags moto, on est dans la même gamme de prix)
  • s’il se déploie, il ne peut pas être réamorcé, il faut donc en racheter un (là, il est intéressant comme le souligne le constructeur, de se rapprocher de son assureur pour la prise en charge en cas d’accident)
  • le tour de cou est quand même imposant et je crains qu’en été, cela tienne un peu chaud (ce sera difficile d’en juger en plein mois de janvier, mais j’essaierai)

Le modèle dont je dispose pour ce test n’est pas fonctionnel, donc inutile de me demander s’il s’est déclenché. Cela implique que je vais devoir réaliser le test avec le Hövding autour du cou ET mon casque sur la tête. Mais le jeu en vaut la chandelle tant le concept est séduisant.

Alors maintenant, assez geeké, place au test, il est temps de bouger.

Comme toujours, retrouvez mes commentaires à chaud sur Twitter et Facebook et n’hésitez pas à me poser vos questions

L’heure du verdict a sonnée.

Commençons par une synthèse des tweets sur le sujet:

J’ai aimé:

  • Le tissu sur le #Hövding est agréable au contact du cou, il ne génère pas de sudation excessive, il est déperlant et il est lavable.
  • 2ème jour avec le #Hövding. Je l’ai mieux positionné par rapport aux couches de vêtements. Donc moins de gêne au niveau des cervicales.
  • Le #Hövding indique le niveau de charge lorsqu’on clipse la fermeture-éclair en position fermée autour du cou: plus de visibilité.

Je n’ai pas aimé

  • Un bouton test qui permettrait de voir le niveau de batterie du #Hövding sans l’activer serait bien utile.
  • A mon avis, un creux au niveau de la nuque serait un vrai plus sur le #Hövding . Cela améliorerait sensiblement le confort.
  • Le #Hövding occasionne une légère gêne quand on tourne la tête, mais rien de rédhibitoire.

 Divers:

  • Le #Hövding mériterait une housse de transport pour éviter de l’abîmer ranger dans un sac.
  • Premier trajet avec le #Hövding. La mise en place n’est pas aisée, le zip au niveau du coup demande un peu d’habitude pour la mise en place.
  • Hövding – L’avenir du casque pour vélo? http://wp.me/p2RjkG-2B 
  • Le casque de vélo invisible #Hövding est arrivé. Je laisse passé le réveillon et j’attaque le test. pic.twitter.com/CarV5ESV
  • Le casque de vélo invisible #Hövding est arrivé. Je laisse passé le réveillon et j’attaque le test. pic.twitter.com/gV7C89j2

J’étais vraiment impatient de faire ce test. Je trouve le concept excellent. Ne plus avoir de casque sur la tête tout en ayant une protection supérieur à un casque en cas d’accident est quelque chose d’exceptionnel.

J’ai retrouvé le plaisir de rouler tête nue tout en conservant un sentiment de sécurité (c’est d’ailleurs plus qu’un sentiment, c’est un fait).

De plus, le transport du Hövding est vraiment plus pratique que celui d’un casque de vélo. C’est un point important pour moi dans le cadre d’une utilisation « Vélotaf »

Enfin, la disponibilité du support pour répondre à mes questions est un véritable atout mais cela nécessite de pouvoir communiquer en anglais.

Mais la conception du casque est telle qu’il n’est pas adapté à toutes les utilisations et toutes les morphologies. En effet, la forme même du Hövding fait que cela génère une gêne au niveau des cervicales quand on est sur un vélo ou le cycliste est basculé sur l’avant. D’après le support, cela peut également se produire pour les personnes ayant une musculature des muscles des épaules particulièrement développée. Ainsi, une évolution du produit est prévue incluant une forme plus ergonomique et une housse moins volumineuse (celle qui vient couvrir le Hövding en étant zippé dessus, étant lavable et interchangeable pour arborer différents looks).

Cela devrait répondre aux problèmes de confort que j’ai rencontré.

Il reste la question du prix. A 500€, le prix peut paraitre excessif comparer à un casque de vélo standard. Mais il faut comparer ce qui est comparable. Comme je l’ai dit dans l’introduction, cela est en ligne avec le prix des équipements Airbag destinés aux motos et embarquant moins d’électronique.

Certes, le fait que le produit ne puisse servir qu’une fois en cas de déclenchement peut également être un frein. Mais après renseignement auprès de mon assureur (la mutuelle des motards) celui-ci m’informe que dans le cadre de mon assurance responsabilité civile, en cas d’accident non responsable avec un tiers identifié, l’assurance rembourserait sur facture en appliquant éventuellement une décote.

Cette notion de décote amène une dernière question qui concerne la maintenance de ce produit. A ce sujet la réponse du support est relativement claire: à chaque mise sous tension, le Hövding effectue un auto-test, il n’est donc pas nécessaire de le renvoyer à intervalle régulier pour contrôle.

Pour la durée de vie des différents composants, la batterie à un nombre de charges estimé à 300 cycles sachant que l’autonomie est de l’ordre du mois (après cela dépend de l’utilisation, mais pour une utilisation quotidienne à raison de 1h30 par jour pendant un peu plus d’une semaine, je n’ai pas eu une seule barre de batterie en moins). Enfin pour la partie Gaz et Airbag, la durée de vie est donnée comme similaire aux produits de ce type (voiture ou moto) ce qui ne m’en dit pas beaucoup plus mais cela doit couvrir quelques années.

Alors, Hövding ou pas Hövding?

Ma réponse sera un peu plus compliquée que cela.

Pour avoir vélotafer avec un VAE (Vélo à Assistance Electrique) pendant 1 an avec une position plus droite et une sudation très limité, je répondrai OUI sans hésitation.

Pour mon utilisation actuelle (Pignon fixe, penché sur l’avant, avec des zones d’effort important), ma réponse est NON dans la configuration actuelle. Cela uniquement à cause de l’ergonomie du produit qui me gène vraiment trop lors de mes trajets. J’attends donc avec impatience l’évolution évoquée par le support Hövding pour vérifier le gain en confort.

Reste que le concept est vraiment génial et cela montre bien qu’avec de la créativité, il est possible de révolutionner les objets du quotidien.

Publicités

4 réflexions sur “[Verdict] Hövding – L’avenir du casque pour vélo?

  1. et si l’on glisse sur du verglas? il se déclenche? (dans ce cas, j’ai peur si on se prend des trottoirs ou des nids de poule il se déclenche d’autant plus!). S’il ne se déclenche pas, outch ma tête! S’il se déclenche: Outch le portefeuille. Non?

  2. Savez-vous pour quand est prévue l’évolution avec une forme plus ergonomique? Et quel poids fait le casque? (ayant eu une entorse cervicale, j’ai peur qu’il soit trop lourd et me fasse mal!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s