Home

La montre Garmin Forerunner 610 est le top des modèles Garmin dans la catégorie running. (le site du contructeur ici)

Cette montre, équipée d’un GPS, d’un accéléromètre et d’un GPS, se veut la partenaire idéale de vos entrainements.

La FR610 (c’est son petit nom) propose des entrainements personnalisés avec adversaire virtuel, des alertes par vibrations (pendant que vous écoutez votre musique avec le super casque stéréo bluetooth à gagner sur geekerbouger.fr ;P), le calcul des calories en fonctions de la fréquence cardiaque (la ceinture cardiofréquencemètre textile n’est incluse que sur le modèle HRM), une compatibilité avec le capteur de cadence Garmin pour ceux qui font du vélo.

Le tout se pilote du bout des doigts grâce à son écran tactile.

La montre possède une batterie lithium-ion rechargeable, cette recharge pouvant se faire sur un port USB. Elle est livrée avec un dongle USB ANT+ permettant de synchroniser les données de votre entrainement dès que vous approchez de votre ordinateur et vous pouvez ensuite suivre vos performances sur le site Garmin Connect.

Maintenant la présentation faite, quelques mots sur la montre une fois prise en main.

Celle-ci est relativement volumineuse (sur un poignet fin de femme, elle fait vraiment énorme) mais sur mon bras cela ne choque pas. D’autant qu’ayant posséder le modèle précédent (le 410), celle-ci est sensiblement plus fine.
La finition est irréprochable et le dos en métal est valorisant.
Bien que tactile, la montre propose néanmoins 3 boutons permettant respectivement:

  1. mise sous tension et éclairage
  2. start/stop de la séance
  3. remise à zéro

L’écran tactile permet de naviguer dans les menus ainsi que dans les différentes vues (heure, chrono, rythme cardiaque, etc..) et d’effectuer les divers réglages.
Cet écran tactile affiche de prime à bord une sensibilité que je qualifierai de moyenne en utilisation « ville » (à savoir comme montre de tout les jours). Le fait d’avoir les doigts froids (en ce moment ce n’est pas difficile) affecte la réactivité de l’écran. Mais dès qu’on est dans l’effort, la réactivité est tout simplement parfaite et le fait de pouvoir changer de vue avec un simplement glissement du doigt sur l’écran (qui a dit comme sur un iPhone???) pendant l’effort offre un confort exceptionnel comparé au fait de devoir appuyer sur un bouton x fois.
En terme d’affichage, l’écran est grand et très lisible. Le rétro-éclairage (accessible, lui, par bouton) est puissant.

Le bracelet large est confortable et la boucle permettant de retenir l’extrémité du bracelet possède un petit cran qui lui permet de rester positionné.

Enfin, le style global de la montre est sobre et pour l’avoir au poignet depuis jeudi, elle n’attire pas les regards outre mesure. Le liseret bleu autour des boutons couleur métal et les 2 petits symboles sur l’écran indiquant la zone menu et le sens de « swipe » eux aussi bleus, rehaussent un peu la couleur noir intégral de la montre, même si le mariage bleu/noir n’est pas de mon goût (une édition spéciale blanche et bleue apporte un peu de couleurs vives et je trouve ça très sympa).

La montre est à mon poignet, les premiers réglages (unités de mesure, âge, taille, poids, …) se font naturellement sans avoir besoin d’avoir recourt au mode d’emploi. La première détection des satellites en espace dégagé est rapide. Maintenant qu’on a bien geeker, il va falloir bouger.

Retrouvez moi via Twitter et Facebook pour lire mes remarques à chaud et poser vos questions.

L’heure du verdict est arrivée.

Revenons sur les tweets « à chaud » envoyés pendant la période de test:

J’ai aimé:

  • La Virtual course sur la #FR610 se base sur un trajet déjà effectué avec la montre et permet de courir contre soi-même. Configuration facile
  • Le Virtual Partner sur la #FR610 est configurable directement sur la montre. On se fixe une allure et elle nous indique si on est en retard.
  • La fonction « course virtuelle » de la #Garmin #FR610 est très intéressante. Se basant sur un circuit déjà fait, elle permet de se dépasser.
  • Trajet Vélo avec la #Garmin #FR610. La fréquence cardiaque me semble plus réaliste. la détection des satellites rapide pic.twitter.com/PEXKJUDz
  • Une capture d’écran de l’application #Garmin Training Center pour la sortie course à pieds avec les options d’affichage pic.twitter.com/RVvgm5Lv
  • Premiers essais avec la #Garmin #FR610. Premier test en course à pieds. la trace est précise. Pour le rythme cardiaque, je dois vérifier …

Je n’ai pas aimé

  • L’écran tactile de la #FR610 est très agréable en courant. Mais en vélo, je porte des gants et là, c’est le drame.
  • Une autre capture pour une sortie « supermarché » en vélo. j’ai de vrais doutes pour le rythme cardiaque. pic.twitter.com/yDHpfC0K

Divers:

  • Pour la fonction « course virtuelle » de la #FR610, le plus important, c’est de ne pas oublier d’appuyer sur start…. (Pas réveillé ce matin)
Le test de cette montre running GPS est concluant. La Forerunner 610 en plus de capter rapidement les satellites et offrir une trace précise offre des fonctions d’entrainement exhaustives.
Elle permet de configurer une grande partie des fonctions depuis la montre, y compris les fonctions virtual partner et virtual course.
On est libéré du PC pour se programmer des entrainements stimulants.
De plus, elle reste une montre discrète qui se porte facilement au quotidien et dont l’autonomie comme simple montre et en entrainement est très satisfaisante.
Le système de fixation du cordon de synchronisation/recharge est très pratique. En effet, la fixation est magnétique et non pas par un système de pince comme je l’ai souvent vu.
Sa compatibilité avec la ceinture cardio (que j’ai pu essayer) et le capteur de cadence pour le vélo (que je n’avais pas) est un plus.
L’interface tactile est très agréable quand on court ou qu’on roule sans gants, permettant un accès rapide aux différentes fonctions. Le revers de la médaille avec cette interface tactile, c’est que quand on porte des gants (ce qui est fréquent en cette saison), on n’a plus accès à ces fonctions et il n’y a pas moyen de contourner cela par l’utilisation des boutons.
C’est bien un des seuls reproches que je peux faire à cette montre.
j’ajouterai en point de détail qu’une illumination de l’écran sur simple inclinaison de la montre (comme le font certaines Casio) serait un vrai plus.
Pour conclure, bien que n’étant pas féru de statistiques concernant mes sorties (et avec la Garmin Forerunner610, les données sont plus que complètes), j’ai particulièrement apprécié la fonction virtual course qui permet de se dépasser ludiquement.
La Forerunner 610 se présente donc comme un partenaire de qualité aussi bien pour les sportifs aguerris que pour les personnes cherchant simplement de la motivation.
Mais cette motivation a un prix qui peut paraitre élevé pour l’utilisateur occasionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s