Home

Vous l’avez compris juste avec le titre de ce blog: j’adore geeker et j’adore bouger.Alors forcément, une application iPhone (et Android) qui va mesurer mon activité physique, la mettre en ligne, poster sur facebook et twitter automatiquement et même en temps réel pour permettre mes followers de m’encourager, ça ne pouvait pas me laisser indifférent.

Et quitte à me lancer, autant leur faire jusqu’au bout.

j’ai donc commencé à tester:

et pour remplacer la méthode LAFAY dont je suis un adepte:

et si après ça je ne deviens pas un véritable terminator, là, je ne comprends plus 😉

Je vais parler d’une part de runtastic et RoadBike qui s’utilisent en extérieur, couplés au GPS de l’iPhone et éventuellement à des accessoires vendus sur la boutique runtastic (ceinture cardio entre autre).

Et d’autre part des applications PushUps, SitUps et PullUps qui correspondent à des activités de renfort musculaire en salle.

Mais les données provenant de l’ensemble de ces applications sont agrégées au sein de la même interface sur le site runtastic lié à votre compte. Ce qui donne ce genre de diagrammes

Pour les activités extérieures, le tracé est précis, il y a un compte à rebours avant le début de l’activité de 5 à 15 secondes (pour pas gâcher les perf ;D) et les statistiques sont complètes. A première vue, rien de particulier.

Pour les activités en extérieur, tout d’abord il y a des programmes de proposés avec 3 niveaux de difficulté.
J’ai attaqué par le niveau 2, et je dois dire que les pompes ont été laborieuses alors que pour les abdos et les tractions, cela me semble plus abordable. Cette différence me surprend, mais l’important ce sera le résultat.

Pour le décompte des séries, cela varie d’un exercice à l’autre.

Autant pour les abdos (on tient l’iPhone dans les mains contre la poitrine) et les tractions (on met l’iPhone dans la poche du pantalon) cela se passe sans encombre, autant pour les pompes, l’iPhone est posé au sol sous votre visage et la caméra est censée détecter votre approche et donc comptabiliser les pompes. Malheureusement cela fonctionne très mal dans mon cas (iPhone 5 et lumière ambiante faiblarde). L’alternative consiste à toucher l’écran avec le nez … Et là, autant dans mon cas personnel, cela se fait facilement (je suis particulièrement bien équipé nasalement parlant :D) autant dans la majorité des cas cela pourra être compliqué.

Biensûr il reste la solution de le faire avec le doigt à la fin de la série, mais on perd l’intérêt de l’automatisation du décompte et surtout on augmente le temps de récupération dont la durée à son importance dans le travail musculaire.

là, le but des entrainements proposés sera de réussir à faire un maximum de répétition après un nombre de séances d’entrainement prédéfinie (un peu moins de 20 pour le niveau 2)

Alors je vais essayer de suivre les séances sérieusement pour voir si l’objectif est effectivement atteint

Et pour les activités en extérieur, on verra si des progrès se font sentir (et si le suivi des performances est une réelle motivation)

Bon, et bien après un tour d’horizon rapide, assez Geeker, je vais me bouger.
Suivez la suite du test saisie sur le vif sur Twitter: @geekerbouger

Après bientôt 3 semaines d’utilisation, revenons sur les tweets avant de faire le bilan:

tout d’abord sur la partie « indoor »:

les plus:

  • #runtastic#pushups une progression est bien étudiée. Une séance tous les 2 jours et des séries qui augmentent doucement mais sûrement.
  • #runtastic – petites courbatures dans les épaules et le haut des abdos alors que je suis habitué à ces mouvements. C’est que ça travaille 😀

les moins

La partie « indoor » est plutot convaincante. La progression se fait bien sentir, le système de badges, même si je ne suis pas sensible à ce genre de système type « foursquare » peut motiver. Mais surtout les exercices sont enregistrés sur le même profil que la partie « outdoor » sur le site en ligne de runtastic. Et ça, c’est vraiment un plus pour juger de son activité physique globale.

Cependant, 0,89€ pour chaque application, c’est un peu cher payer.

Mon verdict pour la partie indoor: dans le cadre d’une gratuité comme je vous l’ai signalé il y a quelque jours, il ne faut pas hésiter. Sinon, ce n’est pas non plus une ruine mais je serai moins catégorique pour vous les conseiller. donc: Pas convaincu

Sur la partie « outdoor »

  • #runtastic – cette application a tout compris a ma philosophie. Et elle ne manque pas de me le rappeler. pic.twitter.com/LJGaL8y1
  • #runtastic – ça fonctionne très bien en vélo. Le tout étant de ne pas oublier de le démarrer …
  • #runtastic – possibilité d’ajouter des activités à posteriori. Très pratique pour maintenir un suivi même quand on n’a pas de tête

la partie outdoor est un quasi sans fautes. je m’explique: l’application Runtastic PRO n’est pas seulement destiné à la course, mais aussi au vélo, au ski et beaucoup d’autres activités référencées. Alors pourquoi payer pour Roadbike PRO? Et bien je n’ai pas la réponse.

De plus, Runtastic PRO existe également sur Android et Windows Phone. Donc même dans le cas d’un changement de smartphone, vous pourrez continuer à enregistrer vos activités sur le même profil.

Pour Runtastic PRO, mon verdict: Incontournable!

Cette application est l’essence même du concept Geeker Bouger 😉

Publicités

Une réflexion sur “[Verdict] Runtastic – Geeker et Bouger avec la même appli

  1. Tu l’as motivé a la telecharger!! Analyse complete vraiment tip top, pourtant cela fait un moment que l’on me parle de cette ap mais toi tu m’as reelement convaincu. L’analyse et les faits sont là, alors merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s