Home

L’hiver se rapproche à grand pas, et mes moyens de locomotion étant la course à pied, le vélo et la moto, la morsure du froid m’est bien connu.
Or l’année dernière on m’a offert une veste en softshell. C’est vraiment une matière fascinante: légère, déperlante, coupe-vent et respirante, elle a tout pour plaire.
Bon, dans mon cas, tout sauf la taille.
Bref, laissons les détails de côté, je suis bien décidé à investir pour cette hiver.
Le modèle qui a retenu mon attention est la veste Bionnassay de Quechua.
Un prix très modéré comparé aux marques célèbres proposant ce genre de veste, une capuche, un lien pour serrer la taille et enfin des coloris qui, personnellement, me plaisent.

Mon premier essai m’a laissé dubitatif encore une fois quand à la taille à prendre car pour être efficace la veste doit être prêt du corps sans pour autant le serrer. Donc en fonction du nombre d’épaisseur que j’ai en dessous (un simple t-shirt quand je cours ou un gros pull en moto) il me faut trouver la juste taille.

Mission de samedi: trouver la bonne taille et ensuite, assez geeker, je vais me bouger.
Suivez mes remarques dans ce test IRL sur Twitter: @geekerbouger

l’heure du verdict a sonné.

tout d’abord, une synthèse des tweets sur le sujet

  • c’est parti pour le test de la veste #Bionnassay. en moto, 10°C, en ville, avec une chemise en dessous (et le blouson au dessus): parfait
  • C’est partie pour le test vérité de la veste  #Bionnassay en conditions réelles. Temp. proche de 0, petite chemise, 30km avec voies rapides
  • 1er voyage en moto avec la veste #Bionnassay. Que du bonheur au niveau température corporelle. Ni trop chaud ni trop froid.
  • Le col de la #Bionnassay monte bien haut (jonction avec le casque) ce qui évite l’air de s’engouffrer mais peut irriter le menton. À voir
  • Les manchons de la #Bionnassay dans lesquels on passe les pouces sont parfaits. Ils retiennent bien la manche sans serrer le pouce. Au top
  • #Bionnassay – la poche poitrine est pratique pour y mettre un téléphone. Dommage, pas d’œillet pour passer le câble du casque dans la veste
  • #bionnassay – en vélo avec 8 degrés au thermomètre, un t-shirt et le gilet haute visibilité, c’était presque parfait. (Un peu chaud en fait)
  • La veste #Bionnassay est définitivement au top en moto. Faut juste penser à resserrer les liens à la taille. Test en vélo next week.
  • #bionnassay – ce matin test vérité en moto – température: très basse – humidité: élevée – envié de rester sous la couette: cosmique.

vous l’aurez compris, la veste softshell Bionnassay est un vrai coup de coeur. Que ce soit en moto, en vélo ou à pieds, elle est légère, coupe-vent, déperlante, pratique, …. les adjectifs sont sans fin.

je n’ai malheureusement pas pu la tester sous forte pluie, mais une pluie fine ne lui fait clairement pas peur. Et les premiers lavages n’ont pas altérés ses qualités.

j’aime particulièrement: le col qui remonte bien haut et fait jonction avec le casque en moto et me protège parfaitement la gorge évitant l’air de rentrer quand je suis en vélo

je n’aime pas: l’absence de passage de câble dans la poche poitrine

20121107-061521.jpg

Publicités

2 réflexions sur “[Verdict] Bionnassay softshell de Quechua – La veste idéale pour cette hiver?

  1. Et nous allons d’ailleurs investir dans cette veste pour le ski, nous laisserons nos coms en direct premiere semaine de fevrier pour confirmer si l’essai est concluant. Entour cas s’il l’est se sera grasse a toi merci pour ces super tests 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s